Laissez-nous votre email, nous vous informerons régulièrement de la vie de BatiFemmes

    Maillet caoutchouc

    Le métier de carreleur
    Carrelage - Mosaïque

    … est aussi fait pour vous Mesdames !

    Le métier de carreleur / carreleuse-mosaïste nécessite un sens esthétique important, et une grande minutieIl nécessite une bonne condition physique car le travail s’effectue souvent à genoux, et parfois dans des espaces étroits comme pour la pose de carreaux de douches. La pose des carrelages peut aussi nécessiter du travail en hauteur. La carreleuse-mosaïste doit également faire preuve d’un sens important de l’organisation, car elle travaille souvent entre deux interventions de plomberie ou d’électricité.

    Devenir Artisane carreleuse-mosaïste et s’installer à son compte, c’est pouvoir vivre de sa passion. C’est aussi gérer son temps de travail pour concilier vie personnelle et professionnelle, pouvoir débuter tôt ou finir tôt sa journée pour pouvoir profiter de ses enfants, de sa famille, de ses amis, pour s’adonner à ses activités et à ses autres passions. C’est choisir ses chantiers, leur lieu, leur intérêt, en fonction de ses propres goûts, de ses envies.

    Devenir Artisane carreleuse-mosaïste, c’est devenir indépendante !

    Devenir Artisane dans le second œuvre,  c’est aussi choisir un secteur d’avenir : en 2020, en France, 60 000 emplois étaient non pourvus dans le bâtiment, et la Région Nouvelle-Aquitaine déplore en 2021 plus de 89% de difficultés à recruter. Cela signifie des chantiers arrêtés, des travaux en attente, et de la place pour les indépendantes, en sous-traitance ou en direct.

    Alors pourquoi ne pas choisir une voie d’avenir, celle du bâtiment ?

    Le métier carreleur / carreleuse-mosaïste

    La carreleuse intervient dans l’aménagement et la finition du bâtiment, pour la pose de matériaux sur les sols, les murs, les façades. Elle organise son travail en tenant compte de l’avancement des autres corps d’état du chantier, souvent après l’installation des tuyaux et câbles, et avant la pose des appareillages.

    Préalablement à la pose de carreaux, le carreleur / la carreleuse doit préparer les surfaces notamment en enduisant les supports de protections à l’eau (par exemple sous les carrelages ou mosaïques des douches), ou afin de reprendre des anomalies qui porteraient préjudice au rendu final.

    Les matériaux utilisés pour le métier de carreleur / carreleuse-mosaïste sont le carrelage en grès cérame, émaillés, étirés, les faïences, et les pierres naturelles comme le marbre, le granit ou les pierres reconstituées, la terre cuite, les tomettes. Le matériau sera choisi en fonction du désir du client et des conseils de la carreleuse-mosaïste pour s’adapter au mieux au support sur lequel les éléments doivent être apposés. La coupe, le collage, et le choix de la finition diffèrent non seulement selon les matériaux à poser mais également le lieu de pose, et surtout des goûts des clients.

    Devenir carreleuse-mosaïste, c’est apprendre les matériaux, les techniques de maçonnerie, savoir faire des plans, calculer des surfaces, tracer, tout un travail de réflexion avec application et méthode qui prépare la pose.

    Devenir carreleuse aussi c’est avoir de bonnes aptitudes physiques et maîtriser ses gestes car les positions de travail sont souvent inconfortables, à genoux ou accroupie, et les charges lourdes : sacs de colle, d’enduit ou de ciment, carreaux de plus en plus grands, de plus en plus lourds…

    La maîtrise de tous ces savoir-faire, associée à  votre organisation, votre logique, votre goût des couleurs et votre minutie, feront de vous des carreleuses-mosaïstes.

    Le métier carreleur / carreleuse-mosaïste

    Le métier carreleur / carreleuse-mosaïste

    Carrelage et mosaïque : deux métiers en un, et trois diplômes pour choisir sa voie.

    Diplômes
    • CAP Carreleur-mosaïste
    • Bac Pro Aménagement et finition du bâtiment
    • BP Carreleur-mosaïste

    Les matériaux utilisés dans le métier de carreleur / carreleuse-mosaïste

    Le carrelage peut être constitué de plusieurs matériaux, selon la nature du support sur lequel il va être apposé, et l’utilisation finale de la pièce.
    Nous nous intéressons aux carrelages en céramique : en grès ou en terre-cuite.
    Les carrelages en grès sont utilisés aussi bien en intérieur qu’en extérieur, au sol ou sur les murs. Le grès est un matériau solide et facile à entretenir du fait de sa composition (dont la silice et le quartz). Il est par contre plutôt glissant, donc peu utilisé dans les pièces humides ou dans les douches. 
    Les carrelages en terre cuite inversement sont principalement posés en intérieur, et selon leur traitement, plutôt en sol comme les tomettes, ou en carrelage mural de salles d’eau pour les faïences.

    La faïence est en effet réalisée à partir d’un mélange de sable et d’argile et recouvert d’une surface émaillée cuite, ce matériau est donc relativement fragile et supporte mal un passage fréquent et une pose en sol. Il est par contre utilisé dans les salles de bains ou en crédence de cuisine car il supporte très bien l’humidité.
    Parmi la finition des carrelages en terre cuite, les émaux sont quant à eux utilisés principalement pour la réalisation des mosaïques. 

    La mosaïque est un assemblage de matériaux qui peuvent être différents, selon l’aspect final attendu (pâte de verre, petits cailloux, aluminium…). A travers la mosaïque, le carreleur / la carreleuse-mosaïste réalise un décor artistique, un motif personnalisé. Généralement, la mosaïque est réalisée à partir d’éléments de plus petite dimension que le carrelage, que l’on appelle des tesselles. Aujourd’hui, on trouve des plaques déjà assemblées qui facilitent la pose, mais figent le décor. Pour plus d’originalité, le motif peut être dessiné par la carreleuse, selon le souhait du client, les tesselles assemblées en atelier, et la pose effectuée par la suite.

    En extérieur, ou intérieur des dalles bétons ou des pavages font également partie des matériaux dont il faut maitriser la coupe et la pose.
    La carreleuse peut également travailler sur des éléments en relief que l’on nomme des « modénatures ». 

    Notre approche vous intéresse ?
    Devenez Allié BatiFemmes !
    Elles vous en parlent
    Témoignages
    Il faut oser !

    « N’ayez pas peur d’intégrer ce monde « masculin » et vous verrez, au final, c’est à nous qu’ils viendront demander de l’aide et des conseils »

    Aude, AEB - Agent d'Entretien du Bâtiment
    Ne lâchez pas vos projets !

     » Ne vous laissez surtout pas décourager par des personnes qui potentiellement douteraient de vos capacités à entreprendre dans un milieu très longtemps réservé aux hommes ! »

    Emilie, peintre
    FONCEZ !

    « J’aime à penser que chacun de nous avons un rôle à jouer, afin d’apporter sa pierre à l’édifice. Qu’il est mieux de vivre et travailler en fonction de ce qui sonne juste et d’écouter ce qui résonne au plus profond de nous, alors… FONCEZ ! Comme dit Jacques Salomé « Ose ta vie, toi seul la vivra ! »

    Isabelle, peintre

    « Il y a forcement un métier pour lequel nous sommes fait, un métier dans lequel l’apprentissage est naturel, où nos talents peuvent s’exercer et donner satisfaction à une clientèle. Avec les quelques années d’expérience que j’ai en tant que peintre, et en regardant autour de moi, je me rend compte que l’une des clés de la réussite (exister dans son domaine d’activité dans un contexte concurrentiel) est d’inventer son propre métier, ne pas essayer de ressembler à telle ou telle entreprise ou telle personne. La personnalité, le mode de communication, le relationnel, et le savoir-faire forment un tout unique qui fait que notre service est different de celui d’un confrère. On peut s’inspirer de différentes personnes, structures, mais à chacun de concevoir son propre modèle » »

    Anne Laure, peintre

    « Je me réjouis de l’opportunité qui m’est donnée, en rejoignant le réseau Batifemmes, de partager avec toutes celles qui débutent leur carrière, qui sont en reconversion professionnelle ou en pleine réflexion sur une possible reconversion, le fruit de mes plus de dix ans d’expérience en tant qu’artisane, entrepreneuse, femme, mère, compagne, dans un univers qui reste très majoritairement masculin, ce qui représente parfois un challenge supplémentaire à plus d’un titre ! »

    Véronique, matiériste coloriste
    Ne vous arrêtez pas au moindre obstacle !

    « Montrez ce que vous valez, faites ce que vous aimez ! La peinture est un métier passionnant ! »

    Kelly, peintre et solière
    Il faut faire ce que l'on aime

    « Nous sommes fortes et déterminées. »

    Weena, peintre
    De beaux métiers à partager !

    « Nous avons de beaux métiers manuels, hommes ou femmes artisan(e)s, soyons fier(e)s et partageons-les ! »

    Nina, peintre et solière
    Travail doit rimer avec plaisir

    « Comme chaque travail il y a des inconvénients et des avantages, une fois que l’on en a conscience alors on se donne les moyens d’arriver à notre but et quelle fierté nous avons! Rien n’est impossible, nous avons une force intérieure phénoménale il suffit juste de la mettre en œuvre et on réalise des merveilles ! S’entraider, c’est possible entre femmes. Ainsi, il m’arrive de partager des chantiers avec une collègue amie peintre, c’est une grande richesse et un vrai soutien ! »

    Lucie, peintre

    « Il faut se lancer pour ne pas avoir de regret, si toutefois ce chemin n’est pas le bon, il mène forcément à quelque chose de meilleur »

    Célia, Peintre

    « Nos métiers paraissent durs, mais si on aime ce que l’on fait, on y arrive toujours : la force est mentale »

    Stéphanie, Carreleuse
    On a un côté artiste

    « C’est un très beau métier dans lequel on a un côté artiste. Il est très satisfaisant de construire quelque chose de ses propres mains et également de concrétiser les idées de nos clients. »

    Cécile, peintre
    Savoir-faire et savoir être

    « Ce n’est pas une question de genre, mais de savoir-faire et de savoir être. »

    Marina, plombière
    Ne restez pas seule

    « Faites vous accompagner : bilans de compétences, coaching, interviews … les outils sont nombreux ! Dans le parcours de la reconversion, la famille et les amis sont importants car s’ils ne sont pas partie prenante de votre projet, cela peut être un frein. »

    Amandine, peintre
    Un non sujet !

    « Être une femme dans le bâtiment n’est pas un sujet. Quand on veut quelque chose, il faut y aller ! »

    Amandine, peintre
    Un métier passion

    « C’est un métier passion qui demande de l’engagement physique, mais qui procure beaucoup de satisfactions. »

    Véronique, peintre
    Quand la passion est là ...

    tout est possible !

    Véronique, peintre
    Il faut se faire confiance

    Il faut se faire confiance, se persuader que nous avons aussi notre place même si on essaie parfois de nous convaincre du contraire. Le féminin à beaucoup à apporter au masculin dans l’artisanat. Et vice versa.

    Joanna, menuisière
    N'ayez pas peur

    « N’ayez pas peur allez y nous avons bien d’autres atouts que la force, l’écoute, la capacité de s’adapter de discuter d’échanger. Pour la force je vais avoir 60 ans on trouve toujours une solution! »

    Aimée, menuisière
    Faire un métier que l'on aime

    « Il faut aller au bout de ses projets. C’est important de faire un métier qu’on aime ! »

    Margaux, électricienne
    Comprendre et apprendre

    « La serrurerie me permet à chaque intervention de rechercher de nouvelles solutions, de comprendre, d’apprendre. »

    Estelle, serrurière
    Croyez en vous !

    « J’incite toute les femmes qui se questionnent vers une possible reconversion, à croire en elles et à se lancer dans cette grande aventure »

    Claire, menuisière
    Le copain de chantier ?

    « Artisane c’est devenir le copain de chantier qui le week end peut se transformer en petite femme en sortant une jupe de sa garde robe et une paire de boucles d’oreilles!
    C’est être à part. Mais moi j’aime ça ! »

    Camille, électricienne
    Liberté d'entreprendre

    « La satisfaction pour moi est dans la liberté d’entreprendre et d’organiser ma journée comme je veux ! »

    Camille, électricienne
    Mesdemoiselles, mesdames, n'ayez pas peur de la poussière et du bruit

    « … ni des remarques désobligeantes, c’est un très beau métier de service et de passion. Dans l’ensemble, les femmes y sont respectées suscitant même parfois de l’admiration !! »

    Virginie, peintre
    Jamais trop tard

    « Il n’est jamais trop tard pour devenir celle que l’on aurait pu être. Il faut croire en ses rêves et se donner l’enthousiasme et le courage pour les accomplir. La confiance en soi, je ne l’ai toujours pas, même après 25 ans de pratique. Je pense qu’elle se travaille chaque jour , à chaque chantier un peu plus. C’est tant mieux autrement il n’y aurait plus de défis à satisfaire le client et de dynamisme à se lever le matin !!! Je pense que chaque homme ou femme est l’artisan de son propre destin, la route est plus ou moins sinueuse mais il ne faut jamais la lâcher, et c’est une grande liberté pour nous les femmes d’être indépendantes !!! »

    Valérie, peintre
    Mesdames, il faut avoir confiance en soi !

    « Sentez-vous  à la hauteur, nous sommes très minutieuses. Nos métiers du 2nd œuvre sont possibles si on sait se servir de ses mains. »

    Emilie, peintre et solière
    Les métiers du BTP sont tellement riches

     » Les métiers du BTP sont tellement riches! Voir ce que l’on peut accomplir avec nos mains, des connaissances et de l’expérience, c’est juste magique. Hormis celles que l’on se fixe, aucune barrière n’existe! »

    Marion, peintre
    Un métier à la fois manuel et intellectuel

    « Nous encourageons les jeunes filles et les femmes en projet de reconversion à se lancer dans le métier d’électricienne car c’est un métier extrêmement varié : à la fois manuel et intellectuel, technique et esthétique, et qui demande très souvent une vision globale de la décoration finale. »

    Laure et Marilys, électriciennes
    OSEZ, battez vous pour votre place, et soyez fière !

    « Envie de vous lancez dans cette aventure, OSEZ car vous n’avez rien à perdre ! Les mentalités évoluent et même si vous risquez de rencontrer des personnes estimant que vous n’avez pas votre place dans le bâtiment, ne baissez pas les bras ! Les grands cuisiniers sont des hommes et ça ne choque personne, alors pourquoi est-ce qu’une femme qui fait de la décoration ça devrait choquer ? Battez -vous pour votre place car vous la méritez autant qu’un homme, et soyez fière de votre parcours. »

    Sandra, peintre et solière
    Dépêchez-vous !

    « Qu’elles se dépêchent les jeunes femmes et celles en reconversion!! On en a besoin…la plomberie et le chauffage ce sont des métiers passionnants, évolutifs, durs…comme tant d’autres métiers, qui nous enrichit à la hauteur de notre investissement. »

    Helen, plombière
    Le tout est d'oser !

    « Oser être, ça rajoute de la couleur dans la vie. »

    Séverine, peintre
    Croire en ses qualités et capacités manuelles !

    « Faire différemment, ne veut pas dire faire moins bien ! »

    Mélanie, menuisière
    Heureuse que les métiers se féminisent.

    « Chacune a sa place, il suffit de venir la prendre. Tout est ouvert. Votre travail sera la preuve de votre légitimité et de vos compétences. »

    Nathalie, menuisière
    Il est possible de travailler dans le bâtiment en tant que femme

    « Il faut suivre ses envies et ne pas se mettre de barrière, être sportive ! De par mon expérience je peux même vous dire qu’une femme peut être largement meilleure qu’un homme dans le domaine. Ce serait quand même plus facile de nos jours que pour nous, il y a 15 ans, le plus dur est fait on va dire, et le meilleur reste a venir ! »

    Laurie, peintre
    Si une femme veut se reconvertir dans ce métier ?

    « Ce serait avec plaisir d’avoir un peu plus de sang féminin  ! Si j’y arrive, n’importe qui peut y arriver du moment qu’il y a la motivation et l’envie de bien faire! Alors lancez-vous ! »

    Aude, plâtrière plaquiste
    J'encourage toutes les femmes dans les métiers du second œuvre.

    « Il est certain que nous devons toujours nous démarquer de nos confrères, et il nous faut avoir un caractère fort et s’imposer. Seulement une fois la confiance établie c’est que du plus. »

    Abigaïl, peintre et solière
    Aux jeunes et moins jeunes qui ...

    « … hésitent à se lancer dans ce métier de peintre en bâtiment, pas d’hésitation ! Allez-y ! »

    Sylvie, peintre et solière
    Poursuivez vos rêves

    « Je suis très fière de faire partie de l’équipe de BatiFemmes et je suis certaine qu’elle inspirera plus de jeunes femmes à poursuivre leurs rêves dans le cheminement de carrière qu’elles ont choisi. »

    Tracy, peintre
    Fières des métiers que nous exerçons !

    « J’aimerais dire au jeunes filles ou femmes en reconversion « foncez »! Ce sont des métiers incroyables, enrichissants, sans routine. Chaque chantier est différent, chaque rencontre aussi. Ce sont des métiers qui bougent car les technologies se développent sans arrêt et évoluent. A nous de faire en sorte de ne pas être à la traine, de nous former à de nouveaux produits, de nouvelles techniques…..Quelle chance de pouvoir partir d’une toile blanche, de réparer, créer et quelle fierté de voir la satisfaction des clients lorsqu’ils découvrent le résultat final. »

    Marie, peintre et solière
    Les femmes ne sont plus le sexe faible , bien au contraire !

    « L’idée géniale de BatiFemmes est de mettre les femmes en tête d’affiche et de nous mettre en relation avec des clients sérieux, on n’est plus seule ! En route pour l’aventure ! »

    Emilie, menuisière
    Ne pas laisser ses rêves derrière soi

    « Il ne faut pas laisser ses rêves derrière soi … il est souvent difficile de franchir le cap d’une reconversion et / ou du choix d’un métier dans le btp. Le métier de peintre est particulièrement physique. Poncer des plafonds ou monter un échafaudage n’est pas toujours simple. Travailler dehors, l’été comme l’hiver, jongler avec les autres corps de métiers, demandent une grande capacité d’adaptation.

    Mais à côté de cela, redonner vie et rénover des plafonds, des murs et des boiseries sont une véritable satisfaction personnelle. Embellir un lieu, le faire renaître en travaillant communément avec les clients, afin d’adapter au mieux ses envies, de coucher sur les murs l’histoire qu’ils veulent écrire, est très enrichissant. »

     

    Stéphanie, peintre en bâtiment
    Les filles, foncez !

    « Les filles, jeunes et de tous âges, foncez si c’est votre souhait viscéral, votre passion. Écoutez vos envies et désirs. Faites fi des « interdictions » ou mises en garde de celles et ceux qui vous disent que ce n’est pas pour vous. Ce n’est pas aux autres d’en décider mais à vous. Pour autant, il ne faut pas négliger les possibles obstacles, les difficultés à venir mais quelque soit le métier choisi, quelque soit l’identité de genre, il y en aura toujours. »

    Isabelle, maçonne du bâti ancien
    Voix de garage !

    « Devenir peintre, ce n’est pas une voie de garage ! »

    Adeline, peintre en bâtiment et solière-moquettiste
    A chaque jour suffit sa peine

    « Pas d’illusion c’est dur très dur même et il faut gravir les marches une à une pour arriver à vivre de notre métier maintenant mais aussi plus tard. Perso je pense que je ne tiendrai pas jusqu’à la retraite mais je peux modifier mon fonctionnement avec les bons partenaires beaucoup de confiance et de travail. A chaque jour suffit sa peine. »

    Sophie, plombière
    Les collègues masculins peuvent se montrer plus attentionnés

    «Une femme qui choisit ce métier a forcément du caractère. Mais d’un autre côté, les collègues masculins peuvent se montrer plus attentionnés. »

    Bénédicte

    Ce métier vous intéresse ?

    Devenez vous aussi carreleuse-mosaïste

    Virginie,

    carreleuse-mosaïste

    En apprendre davantage